Publié dans Uncategorized

Vu au Nifff (IV)

Films chouettes (ettes) que j’ai vus au Nifff en 2018 :

  • Mary Shelley (Haifaa Al-Mansour) : 6.5/10 J’ai adoré me replonger dans la vie de Mary Shelley, parce que je l’admire tant. Mais le film est un peu cliché parfois, dans son romantisme exagéré par exemple. Mais il raconte une belle histoire et il touche profondément. Il est très beau aussi

 

  • Monster Hunt 2 (Raman Hui) : WTF ?! Drôle, Wuba est adorable mais ce film n’a absolument aucun sens ! Serait-ce un Bollywood ? Ah bah non c’est la Chine. Mais wtf?! Divertissant en tout cas, et mignon. J’oublierais presque de le noter.. je sais pas quoi mettre… 4/10 ? Aucune idée

 

  • Number 37 (Nosipho Dumisa) : 7/10 Très bon film dans son genre. On ressent la tension de cet homme prisonnier de son appartement qui regarde la vie défiler sous ses yeux sans pouvoir intervenir. C’est très bien réalisé. Bravo ! Dommage que je n’étais pas dans la bonne mood

 

  • Profile (Timur Bekmambetov) : 10/10 Immense coup de coeur. Il m’a complètement retournée, j’ai pleuré pendant toute la fin et encore 20 minutes après. Magnifique. Si réaliste et bien pensé. Et puis ce point de vue nous rapproche tellement du personnage, c’est effrayant. Merci, merci merci ! L’actrice est magnifique et joue incroyablement bien. J’ai pas les mots. Juste, merci pour ça. C’est tellement vrai et prenant et horrible. On s’identifie beaucoup trop pour pouvoir en sortir intact. Bravo, vraiment bravo ! J’ai été bouleversée

 

  • The man with the magic box (Bodo Kox) : 7/10 Pas sûre d’avoir tout compris. J’ai beaucoup aimé l’ambiance, l’esthétique, le début d’histoire et l’imaginaire qui s’en dégage. J’ai créé plein d’histoires dans ma tête, mais j’ai pas compris celle du film je pense. A revoir peut-être
the man with the magic box.jpg
The man with the magic box
profilepost.jpg
Profile
nommer37-1140x760.jpg
Number 37
mary shelley
Mary Shelley
wubaa
Monster Hunt 2
Publicités
Publié dans Uncategorized

Vu au NIFFF (III)

Suite de ma liste de films chouettes (et plutôt hiboux) vus au NIFFF cette année :

  • Ammore e malavita (Marco & Antonio Manetti) : 8/10 Inattendu, incroyablement frais et drôle. Mais il faut pouvoir comprendre le dialecte, parce qu’on perd énormément dans les traductions. J’ai vraiment beaucoup ri, et beaucoup aimé ce film

 

  • Carnivores (Yannick & Jérémie Renier) : 7/10 Beau. La rivalité entre les deux soeurs est magnifique, tellement réelle. On s’attache tout de suites aux personnages, et on change de camp tour à tour. Ce film montre des vérités et nous fait entre dans un monde beaucoup trop réel. Bravo ! L’esthétique est magnifique aussi

 

  • I kill giants (Anders Walter) : 7/10 Touchant. Ce film s’approche du merveilleux pour moi parfois. Il est à la fois cru et très doux. Frustrant et magnifique à la fois. L’esthétique est superbe et l’actrice est vraiment incroyable. Dommage que l’histoire soit si plate

 

  • La femme la plus assassinée du monde (Franck Ribière) : 8/10 C’est probablement beaucoup dû à mon humeur du moment mais je l’ai adoré. C’est pas un film magnifique ou spectaculaire mais c’est ce qu’il me fallait. Il parle de théâtre, il est esthétique, l’idée est chouette, l’histoire me touche. Et puis l’actrice est magnifique, elle a une voix incroyable. Bref, je suis sous le charme

    LA-FEMME-LA-PLUS-ASSASSINEE-DU-MONDE_Poster
    La femme la plus assassinée du monde
I kill giants

  • Carnivores
Ammore e malavita

 

Publié dans Uncategorized

Vu au NIFFF (II)

Suite de ma liste de films chouettes (et moins chouettes) vus au NIFFF :

  • Time share (Sebastian Hofmann) : 6/10 Original et bien réalisé. On sent l’angoisse du personnage principal. C’est un film divertissant et bien construit.

 

  • Under the silver lake (David Robert Mitchell) : 7.5/10 Esthétique. Très long, mais ça contribue à nous faire sentir dans une sorte de transe, de quête brumeuse, comme le personnage principal. Et c’est très bien fait. Point faible : histoire dure à suivre parfois.

 

  •  Bhavesh Joshi Superhero (Vikramaditya Motwane) : 7/10 Emouvant. Je me suis très vite prise dans le même combat que revendiquaient les personnages principaux. Je ne m’attendais pas à un film si sérieux et de qualité mais il était vraiment très bien. Dommage qu’il soit si long. Insaaf !

 

  •  Laplace’s witch (Miike Takashi) : 5/10 Déçue. C’est un film qui a du potentiel, de chouettes idées mais qui ne sont jamais mises en pratique. C’est très dommage. Le film ressort très fleur bleue, cliché et bof..

 

  •  Satan’s slaves (Joko Anwar) : 3.5/10 C’est un peu le cliché du film d’horreur où t’as des jump scare littéralement toutes les 2 minutes, avec une musique l’annonçant 1 minute avant. Sans réelle histoire, on ne se prend pas tellement d’affection pour les personnages bien que leurs proches meurent tous. Un début d’histoire qui est achevé à peine commencé et qui aurait pu être mieux exploité et plus creusé. Dommage..

 

  • Time share
    Under the silver lake
    Bhavesh Joshi Superhero

Laplace’s witch

Publié dans Uncategorized

Vu au NIFFF (I)

Voici la liste des chouettes (et moins chouettes) films que j’ai vus au NIFFF, avec des notes allant de 1 à 10 (totalement subjectivement) et deux mots pour les décrire :

  • Le 5ème cavalier (websérie de JD Schneider, Julien Dumont & Kennocha Baud) : 5/10 Bonne idées, bien fait, mais on ressent quand même un peu le manque de budget parfois rien qu’au jeu des acteurs et ça nous sort de l’histoire malheureusement.

 

  • An evening with Beverly Luff Linn (Jim Hosking) : 6.5/10 Drôle, il accomplit exactement ce qu’il veut faire, mais c’est surtout divertissant et sans beaucoup plus. Belle esthétique.

 

  • Climax (Gaspar Noé) : 10/10 Magnifique ! Un de mes coups de coeur de cette édition. Il est magnifiquement réalisé tant du point de vue esthétique que narratif. On est totalement pris dans la transe et c’est un choc total. Et puis la bande son : un régal !

 

  • Cutterhead (Rasmus Kloster Bro) : 7/10 Si on aime le genre (huis clôt), c’est un film très très bien fait. Juste quelques détails qui rendent les personnages un peu moins crédibles, et il aurait pu être un poil moins long sur la fin.

 

  • Diamantino (Gabriel Abrantes & Daniel Schmidt) : 6.5/10 Une découverte ! Je ne m’attendais à rien et j’ai été surprise en bien. Magique, et fondamentalement adorable. Surprenant et chou, rien à dire de plus. Juste un peu déçue de la fin.

 

  • Kasane – Beauty and fate (Satô Yûichi) : 6/10 C’est un chouette film, mais je m’attendais à un peu plus. Il reste intéressant, esthétique et divertissant

 

Je me rends compte que ça fait déjà beaucoup donc je vais faire la liste en plusieurs parties 🙂 Voici donc la première !

Neuchâtel International Fantastic Film Festival
Le 5ème Cavalier
An evening with Beverly Luff Linn
climax.jpg
Climax
diamantino.png
Diamantino
kasane-thumb-430xauto-71964
Kasane – Beauty and Fate
cutterhead.jpg
Cutterhead
Publié dans mythologie, Uncategorized

Mythologie résumée : Amphiaraos et Polynice

Amphiaraos était un devin et savait que les dieux étaient défavorables à l’expédition argienne organisée pour récupérer le trône pour Polynice. Il savait qu’ils allaient mourir. Mais Polynice apprend que s’il donne le collier maudit d’Harmonie à la femme d’Amphiaraos, Eriphylé, cette dernière convaincra son mari de se battre. Amphiaraos dit à sa femme ne pas accepter de cadeaux de Polynice. Elle accepte le collier et force son mari à aller se battre. La dernière chose qu’Amphiaraos fit avant de partir fut d’ordonner à ses enfants, quand ils seraient adultes, de tuer leur mère et partir en campagne contre Thèbes.

Publié dans mythologie

Mythologie résumée : Etéocle et Polynice

Oedipe maudit ses fils, Etéocle et Polynice, car ils ne l’ont pas traité avec respect et se sont réjouis du trône. Il demande qu’ils se disputent le trône. Il ne savent pas comment se partager le trône. Polynice va se marier avec Argie, fille du roi Adraste, à Argos. Il rentre réclamer son trône. Une expédition argienne est lancée. Les deux frères se retrouvent face à face en duel et s’entretuent. On pense que Polynice ne mérite pas de sépulture.